Régionale

L’État prévoit 500 suppressions de postes à l’ONF, l’Office National des Forêts. Un rapport de sénateurs demande non seulement d’arrêter les suppressions de postes mais même d’embaucher forestiers et pompiers. Prévenir plutôt que guérir.

Le groupe italien Florian, qui projetait de construire une scierie géante à Lannemezan pour exploiter le hêtre du massif des Pyrénées, a décidé de se retirer. De nombreuses oppositions s’étaient manifestées en réaction à ce projet.

Alors que la gestion actuelle mise surtout sur la réactivité face à l’événement, il est indispensable de penser davantage dans une logique anticipatrice, à long terme.

Faire face au changement climatique semble compromis dans le cadre de nos organisations politiques contemporaines

Les forêts sèchent, brûlent, subissent les assauts des insectes et champignons dont les attaquent explosent du fait de la fragilisation des écosystèmes… Et pendant ce temps-là, l’Etat privatise l’ONF de manière rampante, continue de supprimer massivement des postes ! Heureusement, Macron veille, et promet d’agir, en envisageant de replanter les forêts brûlées … Plutôt que replanter aveuglément n’importe quoi n’importe où et n’importe comment, comme c’est le cas dans le cadre du plan de relance, il faudrait déjà préserver l’existant, en donnant les moyens à l’ONF d’observer finement les conséquences des évolutions climatiques, et de prévenir les incendies ! Mais il est plus commode de condamner un service public, et de se servir des impôts des contribuables pour replanter des #usinesàbois privées… Alors comme nous n’avons plus le temps d’attendre, mobilisons nous toutes et tous, par tous les moyens, justice comprise !

Depuis deux décennies, on assiste à une mortalité croissante des peuplements forestiers et à une baisse globale de leur productivité. En cause : le changement climatique, mais aussi les pratiques sylvicoles. Explications

Article site FR3 Grand Est

À l’appel des représentants syndicaux, les agents de l’Office national des forêts de Haute-Marne se sont mobilisés, lundi 5 juillet à Chaumont, devant leur siège puis devant la préfecture.

Rassurez-vous, pour compenser les 500 suppressions de postes à venir, le DG veut mettre en place un nouveau portail informatique à l’ONF…Avec ça, les forêts sont sauvées !

Des milliers de manifestants se sont réunis à Lyon ce dimanche après-midi pour dénoncer « l’échec climatique et social » de la loi climat et résilience, votée cette semaine à l’Assemblée nationale. La police estime le nombre de participants à 4.500, ils étaient 7.000 selon les organisateurs. Fait notable : les organisateurs se félicitent de la présence de syndicats et donc de la convergence qui en découle… A ce titre, grand merci aux militants du Snupfen présents et actifs sur place !

Articles : 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90 | Tout afficher